00

Aucun produit

Livraison gratuite !Livraison
0,00€

Produit ajouté au panier avec succès

Quantité
Total

Il y a 0 produits dans votre panier.Il y a 1 produit dans votre panier.

Total produits: 
Frais de port: Livraison gratuite !: 
Taxes0,00€
Total: 
Continuer mes achatsCommander

Les cinq bienfaits principaux des vitamines du groupe B

Les vitamines du groupe B sont vitales pour de nombreuses fonctions du corps, il serait donc difficile de maintenir une santé optimale sans elles.

Les cinq bienfaits principaux des vitamines du groupe B

Updated on

Les vitamines du groupe B sont vitales pour de nombreuses fonctions du corps, il serait donc difficile de maintenir une santé optimale sans elles. Elles sont fortement impliquées dans le soutien de la fonction cérébrale et le fonctionnement du système nerveux et, en période de stress, ces vitamines vous aident à vous maintenir - physiquement, émotionnellement et mentalement !

Facteurs de risque de carence en vitamine B

Si vous avez une alimentation saine et variée, tous vos besoins en vitamines du groupe B devraient être comblés, mais pour différentes raisons, cela n’est peut-être pas toujours possible. Votre de mode de vie, vos préférences alimentaires personnelles, certains médicaments et certains problèmes de santé peuvent affecter vos niveaux de vitamines du groupe B et, dans certains cas, même venir perturber leur absorption.

Les vitamines du groupe B étant des substances solubles dans l’eau, elles sont facilement détruites par certaines méthodes de cuisson. Vous avez besoin d'un apport quotidien en vitamines B, car elles ne sont pas stockées par l'organisme, sont utilisées rapidement pour de nombreux processus organiques et sont facilement éliminées dans les urines. L'apport quotidien est, donc, important afin d'éviter toute carence.

Comment repérer une vitamine du groupe B…

Vous connaissez peut-être leurs petits noms numériques, mais voici comment repérer leurs noms scientifiques sur les informations nutritionnelles d'un complément alimentaire ou sur étiquette.

  • Thiamine (vitamine B1)

  • Riboflavine (vitamine B2)

  • Niacine (vitamine B3)

  • Acide pantothénique (vitamine B5)

  • Pyridoxine (Vitamine B6)

  • Biotine (vitamine B7)

  • Acide folique (vitamine B9)

  • Cobalamine (vitamine B12)

Les nombreuses propriétés des vitamines du groupe B

La thiamine, la riboflavine, la niacine, la pyridoxine, l’acide pantothénique et la biotine jouent, chacun, un rôle crucial dans le métabolisme de l’énergie, non seulement pendant l'entraînement, mais également au repos. Les vitamines B5 et B6 sont impliquées dans la synthèse des hormones surrénaliennes (hormones de stress) et sont essentielles au maintien de l'équilibre hormonal. La vitamine B5 joue un rôle particulièrement important dans le maintien d'une fonction surrénalienne optimale et elle est souvent appelée vitamine « anti-stress ». Les folates et la vitamine B12 sont essentiels à la production de globules rouges et à la réparation des tissus, ainsi qu'à la synthèse des protéines et de l'ADN. Ces propriétés combinées signifient que, lorsqu'elles travaillent efficacement ensemble, les vitamines du groupe B ont des effets importants sur la production d'énergie, le métabolisme, la réparation et la régénération des cellules ainsi que sur les fonctions cognitives.

Les cinq bienfaits principaux  des vitamines du groupe B

1. Être heureux !

La vitamine B12 et l'acide folique jouent un rôle clé dans la synthèse des neurotransmetteurs tels que la sérotonine (l'hormone du bonheur), l'épinéphrine, la noradrénaline, l'acétylcholine et la dopamine. Ces messagers cérébraux agissent sur votre humeur, votre mémoire, votre concentration, votre attention et votre compréhension.

La vitamine B6, la vitamine B12 et l'acide folique agissent ensemble pour réduire le risque d'hyperhomocystéinémie, connue pour son rôle néfaste sur les vaisseaux sanguins de petite taille et les cellules du cerveau. Les études montrent clairement que des taux sériques faibles de vitamines B, qui aideraient normalement à contrôler l’homocystéine, sont liés à la dépression et à une dégradation de la fonction cognitive.

Les scientifiques ont découvert que des carences en vitamine B6 et en acide folique sont courantes chez les personnes souffrant de dépression. Sur une note positive, les études cliniques suggèrent que l'apport en vitamine B6 est particulièrement bénéfique pour traiter la dépression chez les femmes pré-ménopausées.

2. Soutenir la santé cardiovasculaire

Certaines études observationnelles ont montré que les personnes qui ont un apport élevé en acide folique présente un risque réduit de maladies cardiovasculaires et d’hypertension. De nombreux essais cliniques ont confirmé que la niacine est remarquablement efficace pour réduire les taux de cholestérol total. Il a également été démontré que les apports de niacine augmentaient les taux de HDL, une lipoprotéine qui aide à transporter l'excès de cholestérol du corps. De plus, la niacine empêche la production d’un composé qui transporte et dépose le cholestérol dans les zones endommagées des artères et inhibe la lyse des caillots sanguins. Les études suggèrent que la niacine pourrait même être plus efficace dans la réduction du taux de cholestérol que les médicaments prescrits et qu'elle ne présenterait aucun de leurs effets secondaires toxiques.

3. Prenez soin de votre moteur !

Les vitamines du groupe B agissent avant tout comme des coenzymes, en collaboration étroite avec les enzymes qui régulent de nombreuses réactions chimiques essentielles au maintien de la vie, notamment le métabolisme énergétique. Si l'on se base sur ces informations, il est exact de dire que les vitamines du groupe B jouent un rôle essentiel dans l'extraction de l'énergie des glucides, des lipides et des protéines qui se trouvent dans les aliments que vous consommez. Cette énergie est utilisée, à la fois, pour les contractions musculaires et les fonctions cellulaires.

Il n’est donc pas étonnant que des carences provoquent une léthargie et de la fatigue. La carence en vitamines du groupe B semble être impliquée dans un état de fatigue extrême. Les résultats des recherches ont confirmé que les personnes souffrant du syndrome de fatigue chronique avaient un déficit en vitamines du groupe B, notamment de vitamine B6. Certains des symptômes évidents qui apparaissent lors d’une carence en vitamine B sont des lèvres gercées, des plaies aux coins de la bouche et une langue douloureuse. Ceci est dû à la diminution de la production d'énergie cellulaire, qui affecte les cellules à fort renouvellement telles que celles situées dans la bouche.

4. Équilibre hormonal

La vitamine B6 est fréquemment recommandée pour réduire le syndrome prémenstruel. Cette information se base sur des preuves scientifiques de plus en plus nombreuses concernant le rôle important que joue la vitamine B6 dans l'équilibre hormonal, le fonctionnement du système nerveux et les fonctions cérébrales et est en adéquation avec ce qui est observé chez de nombreuses femmes qui souffrent de symptômes prémenstruels. Les recherches initiales ont révélé qu'un apport en vitamine B6 pourrait soulager plus efficacement qu'un placebo, de nombreux symptômes prémenstruels, notamment la dépression, les ballonnements et la sensibilité des seins. Plus récemment, des essais cliniques ont révélé qu'un apport en vitamine B6 en début de grossesse réduisait la gravité des nausées d'origine hormonale.

5. Résistance au stress

Les vitamines du groupe B sont essentielles à la tolérance au stress et au fonctionnement normal du système nerveux. Des vitamines B spécifiques sont également nécessaires pour garantir la fonction surrénalienne et la synthèse d’hormones ; leur carence est donc souvent associée à de l’anxiété et à des troubles du système nerveux. De faibles niveaux en vitamines B6 et B12 ont été observés chez les personnes souffrant de crises de panique et d'anxiété. Des études scientifiques ont également montré que l'apport d'un complexe de vitamines B avait une influence significative sur la réduction du stress au travail.

Choisir le bon complexe de vitamine B

Les complexes liposomaux de vitamines B tels que Altrient® sont de taille microscopique, ce qui leur confère un avantage certain pour traverser les parois cellulaires par rapport aux compléments oraux standards. De plus, grâce à leur petite taille, ils sont moins susceptibles d'être détruits par le système immunitaire. Ces propriétés sont encore améliorées par la couche externe phospholipidique des liposomes qui protège leur contenu contre la dégradation par les sucs digestifs lors de son acheminement vers les cellules et les tissus cibles. La technologie ingénieuse utilisée pour encapsuler des compléments liposomaux tels que la vitamine B et le complexe minéral Altrient® garantit un produit hautement absorbable, pratiquement indestructible, à action rapide et beaucoup plus durable.  

Jacqueline Newson BSc (Hons) Thérapie Nutritionnelle

RECHERCHES

  1. Agacinski G et al. La réduction de l'homocystéine par les vitamines du groupe B ralentit le taux d'atrophie cérébrale accélérée dans les cas de déficience cognitive légère : un essai contrôlé randomisé. PLoS One. 2010 (8 septembre) ; 5 (9) : e12244.
  2. Biotine : Monographie. Revue des médecines alternatives 2007 (mars) ; 12 (1) : 73–78
  3. Cotter A et al. Le rôle de la vitamine B-6 en tant que traitement de la dépression : revue systématique, Family Practice, Volume 22, numéro 5, 1er octobre 2005, pages 532 à 537.
  4. Acide folique : Monographie. https://pdfs.semanticscholar.org/faca/af35a91b88798722e92f87a1d33527ed0f13.pdf. [Date de consultation : 11.1.19].
  5. Downey LA et al. L’effet de l’administration pendant 90 jours d’un complexe de vitamine B à forte dose sur le stress au travail. Hum Psychopharmacol. 2011 ; 26 (7) : 470-6.
  6. https://pdfs.semanticscholar.org/faca/af35a91b88798722e92f87a1d33527ed0f13.pdf. [Date de consultation : 11.1.19].
  7. https://www.hsph.harvard.edu/nutritionsource/what-should-you-eat/vitamins/vitamin-b/. [Date de consultation : 14.1.19]
  8. Hardy G & McPherson RA. Avantages cliniques et nutritionnels des suppléments protéiques enrichis en cystéine. Curr Opin Clin Nutr Metab Care. 2011 nov ; 14 (6) : 562-8.
  9. Heap LC, Peters TJ, statut Wessely S. Vitamine B chez des patients atteints du syndrome de fatigue chronique. JR Soc Med. 1999 ; 92 : 183-185.
  10. Huskisson E, Maggini S et Rue M. Le rôle des vitamines et des minéraux dans le métabolisme énergétique et le bien-être. Journal de la recherche médicale internationale 2007 ; 35 : 277-289.
  11. Jellin J, Gregory, PJ, eds. (Autres articles). Base de données complète sur les médicaments naturels 2011 ; http://www.naturaldatabase.com.
  12. Laquale, KM (2006). Rôle des  vitamines du groupe B dans la libération d'énergie. Publications de la Faculté des arts du mouvement, de la promotion de la santé et des loisirs. Document 25
  13. Mikawa Y, Mizobuchi S, Egi M, Morita K.Les faibles concentrations sériques de vitamine B6 et de fer sont liées aux attaques de panique et à l'hyperventilation. Acta Med Okayama. 2013 ; 67 (2) : 99-104.
  14. Morris AA,Kožich V, Santra S et al. Lignes directrices pour le diagnostic et la gestion du déficit en cystathionine bêta-synthase. J Inherit Metab Dis. 2016 ; 40 (1) : 49-74.
  15. Murphy Goodwin T et Niebyl JR. Vue d'ensemble des nausées et des vomissements de la grossesse en mettant l'accent sur les vitamines et le gingembre. American Journal of Obstetrics and Gynecology 2002 ; 186, 5, 2 : S253-55.
  16. Wyatt K. Efficacité de la vitamine B-6 dans le traitement du syndrome prémenstruel : revue systématique.British Medical Journal, 1999 (22 mai) ; 318 (7195) : 1375-1381 
  17. Winston AP, et al Prévalence de la carence en thiamine dans l'anorexie mentale Nervosa Int J Eating Dis. 2000 28 (4) : 451–445.
  18. Riboflavine. http://archive.foundationalmedicinereview.com/publications/13/4/334.pdf. [Date de consultation : 11.1.19].
  19. Tufan AE, Bilici R, Usta G, ErdoğanA. Trouble de l'humeur avec caractéristiques à la fois psychotiques et associées à une carence en vitamine B12 chez un adolescent : rapport de cas. Santé mentale des enfants, adolescents, psychiatrie. 2012 ; 6 (1) : 25.